Retour aux decryptages

Tags : ,

Décryptage d’une bonne idée qui tourne au bad buzz…

capture_1

Pokemon Go, ça vous parle forcément ? Certaines enseignes françaises ont déjà essayé de surfer sur la vague de ce jeu qui fait fureur et qui vient de débarquer chez nous. Bienvenue chez Monoprix dont le community manager a dû regretter cette action qui paraissait être bonne en théorie…

Un bad buzz avec un nom de code : #Pokemonop
À l’occasion du lancement imminent en France de Pokémon Go, Monoprix proposait ce vendredi 22 juillet aux dresseurs parisiens de découvrir une surprise.

Kit dresseur Pokemon Monoprix

D’un point de vue viralité, c’est un carton plein pour Monprix. Bien sûr, l’opération a attiré de nombreux fans et a priori s’annonçait comme une réussite, ce qui est d’autant plus intéressant que l’appli n’était pas encore lancée  :

Badbuzz Monoprix

Malheureusement, au final, on parle de cette opération pour le bad buzz qu’elle a entraîné, par manque certainement de préparation et d’anticipation. Pas assez de stocks pour contenter tout le monde et des fans qui sont repartis tout énervés d’avoir attendu longtemps, sans récompense à la clé…

Monoprix bad buzz Pokemon monoprix Badbuzz Pokemon monoprix Pokemon bad buzz

Même si le post initial précisait que les stocks étaient limités, ils l’étaient vraiment un peu trop là… Dommage, l’opération était intéressante d’un point de vue viralité et surf sur la tendance. Le community manager ou l’agence doit impérativement s’assurer, au delà des réseaux sociaux, que la logistique suit bien… Visiblement, c’était raté pour cette fois chez Monoprix !

***********

L’agence VCOMK propose dans ses prestations digitales la gestion de la visibilité et de la e-réputation sur les réseaux sociaux. De nombreux clients nous font confiance : Polygone Riviera, le Parlement Européen, Topaze logiciel pour soignants, GlobaWare, les centres Nuess, Destockage Games, etc. Créée en 1999, l’agence est présente à Nice, Toulon et Marseille.