Retour aux decryptages

49% des employés déconseilleraient leur entreprise à leurs proches…

C’est une statistique effarante que je viens de voir sur un blog. Près d’un salarié sur 2 déconseillerait la société dans laquelle il travaille. Il ne resterait pas neutre… il la déconseillerait ! Pourquoi et que peut-on faire, dans nos PME ?

Une étude Forrester menée sur 5519 employés de bureau en Europe et en Amérique du Nord nous permet d’en savoir plus sur l’image que les employés ont de leur entreprise. 49% des employés sont des détracteurs de leur entreprise et c’est en France que cette statistique est la plus élevée. Bon OK, en chef d’entreprise on peut se dire que décidément ces salariés ne comprennent pas l’énergie que l’on met dans nos sociétés, combien c’est difficile de  créer et de développer une entreprise et que de loin la gestion des Relations Humaines dans une société est le point le plus délicat. On peut aussi se dire qu’un chiffre aussi élevé est le reflet de quelque chose que nous faisons mal ou que nous ne faisons pas, à la tête de nos entreprises…

A l’agence, nous travaillons pour beaucoup de grandes structures qui dépassent allègrement les 1000 salariés. Pour ces entreprises, nous travaillons souvent sur leur communication interne quelque soit la forme par laquelle elle s’exprime. Visiblement, les PME ont besoin aussi de travailler cet aspect de leur communication même si, il est vrai, elle n’a pas un impact direct et immédiat sur sa performance commerciale. Encore que… Encore que l’objectif primordial de la communication interne est d’améliorer le climat interne de l’entreprise et d’augmenter donc sa performance productive, en travaillant plus quand on travaille dans une ambiance agréable. Mais évidemment ça n’est pas tout et cette statistique fait clairement apparaître qu’un des « effets Kiss Kool » de la communication interne serait aussi d’augmenter la bonne opinion d’un salarié pour « sa boite » et faire en sorte qu’il en fasse un bon écho et la recommandant si un ami a besoin des services ou produits que vous commercialisez… Et là, on ne parle plus simplement d’organiser juste une après midi Chasse au trésor ou une balade sur un voilier ou de passer une soirée dans une tente VIP d’un Festival d’été pour passer un bon moment ensemble. On parle d’actions structurées de communication interne, permettant chacune de faire passer des messages précis en vue d’améliorer l’image interne de nos propres sociétés. Pour quelles raisons la communication interne serait-elle l’apanage des grandes structures ? Chez VcomK, vous le savez (si vous ne le savez pas aller donc refaire un tour sur notre site internet 🙂 ) on se bat contre les idées reçues. Et bien là, on voit les conséquences de l’idée reçue d’un nombre important de chefs d’entreprise de PME : « La communication interne ? On est une PME ! Je parle tous les jours à mes employés pas besoin d’une agence pour organiser une action spécifique ! Chez nous, c’est informel et en plus la porte de mon bureau est toujours ouverte, alors à quoi bon….  » Et bien peut être à faire baisser cette statistique incroyable ! Parce que le problème, c’est celui posé par la question suivante : Les entreprises doivent-elles laisser leurs employés prendre librement la parole sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook ? Alors, rassurons nous : 48% des employés utilisant les médias sociaux recommanderaient fortement à leurs proches de faire appel à leur entreprise contre 22% de détracteurs. Ouf, les détracteurs ne sont pas des fans de Facebook ! 🙂

Pour redevenir sérieux quelques instants encore, nous sommes là pour pouvoir aborder avec vous la question de la communication interne : journal interne, intranet, « évènements ». Encore une fois ces actions et cette réflexion stratégique ne sont pas réservées à des sociétés de plus de X employés. La bonne ambiance de nos entreprises et la bonne notoriété passent aussi par nos équipes.

Pour terminer, en écrivant cet article, je me suis souvenu d’un concept que l’on entend chaque année : J’aime ma Boite. Je suis donc allée chercher des infos pour voir si concept existait encore… Surprise ! Sur ce site, nous pouvons lire que « près de 80 % des salariés français, chaque année, disent « J’aime ma boîte ». » Moi je veux bien et je sais que nous sommes tous plein de paradoxes. Mais il faudra m’expliquer comment on peut dire à la fois qu’on aime sa boite et à la fois la déconseiller à ses proches…