Acheteur online ou client online ?

Quand on parle d’achat online, la limite entre client et acheteur est parfois mince. Il faut pourtant savoir faire la différence car chacun a ses propres intérêts. On vous en dit plus sur ce changement de consommation via le e-commerce !

L’acheteur online représente l’internaute qui effectue ses achats en ligne. Il se rend sur un site pour acheter et payer de différentes manières. Les sites e-commerce ne cessent de se développer. En 2010, on comptait près de 25 millions d’acheteurs en ligne en France pour un chiffre d’affaires estimé à 30 milliards d’euros. Aujourd’hui, c’est 41,6 millions de Français qui sont concernés, soit 8 internautes sur 10.

Update 2022 :

Qui dit acheteur online dit panier online ! Et 18 milliards de dollars, c’est le budget des ventes perdues après l’abandon d’un panier en ligne pour manque de rapidité d’expédition, absence de réduction ou encore lenteur de chargement d’une page. Autant dire qu’irréprochable doit être votre maître-mot pour l’internaute de 2022…

À la différence de l’acheteur online, le client online, lui, est un internaute qui devient client de l’entreprise grâce à internet. Il ne commande pas directement en ligne mais prend contact avec l’entreprise de différentes façons : à travers des formulaires de contact, des mails directs ou encore par téléphone.

53% des Français se renseignent sur le web avant l’achat : une preuve supplémentaire que les entreprises ne doivent en aucun cas laisser de côté leur site internet au profit de leur boutique physique. Que ce soit pour les sites e-commerces ou les sites vitrines, Internet est utilisé pour insuffler une bonne première impression aux différents prospects. Comme disait Coco Chanel “Vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression.” ! L’image renvoyée est donc tout aussi importante pour les sites web.

En France, le e-commerce a généré en moyenne 104 milliards d’euros en 2019 avec une progression significative de 8,5% en 2021 soit 112,2 milliards d’euros. Selon Médiamétrie, chaque année c’est 1,5 million de chiffre d’affaires de plus que l’année précédente pour le e-commerce. La montée en puissance du numérique et l’arrivée de nouveaux cyberacheteurs en sont les principales causes. D’ailleurs, 98% d’entre eux s’estiment satisfaits de leurs achats en ligne.

Une autre aubaine pour le commerce en ligne : la multiplicité des écrans. Elle est passée de 32% à 39,6% en l’espace de deux ans. Les consommateurs choisissent davantage leur ordinateur, leur tablette ou leur portable dans leur processus d’achat. De nombreux atouts se distinguent : facile à transporter, évite de se déplacer physiquement en magasin et laisse plus de liberté dans les habitudes d’achats.

Ainsi, il en va de l’intérêt de l’entreprise de distinguer ses différentes cibles afin de concevoir une stratégie webmarketing adaptée. La conception d’un site e-commerce ne se pense pas de la même manière que celle d’un site vitrine. Il faut discerner en amont ses objectifs pour pouvoir créer un outil de communication sur mesure et optimisé pour bénéficier d’une plus grande visibilité.

Chez VcomK, notre équipe étudie avec précision vos besoins et vos cibles pour adopter la meilleure stratégie. Nous accordons la même importance à chaque projet et nous savons qu’ils sont tous différents, c’est pourquoi nous concevons une communication online sur mesure et nous vous accompagnons régulièrement grâce à notre écoute active et nos rédacteurs et webdesigners qualifiés !

BIBLIOGRAPHIE :