Retour aux decryptages

Soldes d'hiver : bilan mitigé sauf pour l'e-commerce !

La vague de froid de fin Janvier a visiblement affecté les soldes qui se sont terminées le 15 Février. Un bilan mitigé pour les commerçants… Exception faite pour les e-commerçants dont le chiffre d’affaires et le moral sont au beau fixe !

Les soldes d’hiver se sont conclues sur un bilan morose où les baisses oscillent entre 7 % et 10 % par rapport à 2010, selon la Confédération des commerçants de France. Parmi les raisons mentionnées, le pouvoir d’achat des français en basse, la morosité ambiante et la multiplication des soldes flottantes.

Les grands gagnants de cette opération sont les grands magasins, le secteur du luxe et… l’e-commerce ! Le baromètre des soldes internet, mis en place par la Fevad, souligne une progression des ventes en ligne de 13 %  par rapport à 2010 – le montant moyen des commandes atteignant les 109 euros.

Il faut dire que l’e-commerce a le vent en poupe ! A l’heure où 2011 démarre, les premiers résultats de l’année 2010 et les premiers pronostics pour 2011 révèlent un marché du e-commerce en pleine santé. En effet, alors que l’enquête Médiamétrie Netratings-Fevad datant de Novembre 2010 prévoyait que 15 millions de français feraient leur courses de Noël sur internet, le baromètre dévoile un bond de 24% en 2010 quant aux dépenses effectuées sur des sites e-commerce !  Ainsi, ce sont plus de 31 milliards d’euros qui ont été dépensés sur le net en 2010 et plus des deux-tiers des internautes qui ont acheté au moins un de leurs cadeaux de Noël sur le web. Par ailleurs, plus de 95% des internautes interrogés se déclarent satisfaits et 99% d’entre eux envisagent même de renouveler l’expérience en 2011 !

Un bilan positif qui met en évidence un autre phénomène marquant qui a attiré notre attention.  Sur la toile, la confiance des acheteurs en ligne s’est vue multipliée. Ainsi, ce sont désormais plus de 12 achats qui sont effectués par an en ligne, soit un par mois !

A ce phénomène, s’ajoute l’augmentation du nombre d’acheteurs en ligne. En 2010, on ne dénombrait pas moins de 27 millions d’acheteurs soit 3 millions de plus qu’en 2009 – et ce, alors que le pouvoir d’achat des consommateurs ne cesse de baisser. Il faut avouer que bon nombre des acheteurs en ligne y recherchent des offres de qualité à bas prix. Or, ces offres sont disponibles en ligne et correspondent donc aux attentes de la demande. Ainsi, la Fevad prévoit au secteur du e-commerce un chiffre d’affaires avoisinant les 45 milliards d’euros pour 2012.

L’e-commerce poursuit donc son envolée, inspirant de plus en plus confiance aux internautes et aux commerçants souhaitant se lancer dans l’aventure !

VcomK est le spécialiste azuréen de la création et développement de boutiques en ligne. Contactez-nous !