Retour aux decryptages

Facebook : un moteur de recherche interne

facebook-300x208

Le 15 janvier 2013, Mark Zuckerberg annonçait le lancement de Graph Search, un moteur de recherche permettant de retrouver plus efficacement des contenus Facebook.

Contrairement aux moteurs traditionnels comme celui de Google, la fonction lancée par Facebook, baptisée Graph Search, ne fera pas de recherche sur l’ensemble de la Toile. Graph Search permet uniquement de réaliser des recherches en fonction des films, de la musique ou des centres d’intérêt «likés » par ses amis.

La nouvelle fonction de recherche intègre aussi des résultats de Bing, le moteur de recherche de Microsoft, Facebook renforçant ainsi sa coopération existante avec le groupe informatique. « Quand vous ne pouvez pas trouver ce que vous cherchez, nous avons un partenariat avec Bing », a expliqué Mark Zuckerberg durant la conférence presse.

Premier hic : le moteur, accessible pour l’instant par les utilisateurs anglophones en version bêta, peut proposer des résultats pour le moins… dérangeant ! Comme le révèle le bloggeur et utilisateur de Facebook, Tom Scoot. Selon lui, on peut avoir accès à une liste d’entreprises qui emploient des personnes ayant aimé le mot « racisme » ou connaître le nom des membres de la communauté d’extrême droite anglaise qui aiment le curry… Des informations embarrassantes et parfois futiles ! Autre bémol : Social Graph n’a pas encore été pensé pour le mobile. Or celui-ci a longtemps été considéré comme le point faible de Facebook.

Affaire à suivre donc…