Notre top 5 des tendances 2023 en
Marketing d’influence.

Dans notre article « le marketing d’influence : l’incontournable ? », nous évoquions les raisons qui rendent cette méthode désormais indispensable pour accroître la visibilité d’une marque et générer des
conversions.
Avec la mutation permanente des plateformes et des attentes des consommateurs, on vous donne cette fois quelques-unes des grandes tendances à venir pour 2023.

Alors sur quoi miser pour cette année ?

1. Shopper en live

Le « live-shopping » c’est un peu le télé-achat en mode 2.0. Cette pratique désormais courante en Chine commence sérieusement à s’imposer dans les autres pays du monde et bonne nouvelle, en France, on n’y échappe pas !
Il faut dire que pouvoir acheter des produits directement depuis un flux en direct sur Instagram par un influenceur qui en parle… c’est plutôt malin.
Le côté instantané permet une totale transparence comparée à une vidéo enregistrée préalablement.

Instagram est un parfait canal pour réaliser des live-shopping. L’application axe toujours sa stratégie sur la découverte de nouvelles offres et met en avant les posts qui correspondent aux goûts de chacun que son algorithme détecte… instantanément !

La célèbre marque de mode Shein s’est emparée de ce format de vente directement via son application de shopping. TikTok aussi qui, après avoir testé et abandonné la possibilité pour les créateurs d’intégrer cette technique, serait en train de s’y remettre.

Le live-shopping peut donc être un canal de vente innovant pour faire valoir ses produits et user de l’influence de tous types de créateurs pour maximiser ses ventes.

Le parcours client mêle événements online et activations off-line. Un bon moyen d’enrichir l’expérience du consommateur en allant titiller son impulsivité !

2.L’influence à grande échelle

Les budgets consacrés au marketing d’influence prennent une place de plus en plus importante dans les stratégies de marketing mix. Question retours sur investissement, il faut dire que c’est plutôt avantageux.

Une des tendances qui tend à se développer, c’est la multiplication des collaborations entre les annonceurs et les Key Opinion Leaders. Si l’utilisation de plusieurs influenceurs à la fois devient pratique courante, les partenariats entre KOLs et marques visent à créer une influence plus pointue et une diffusion à plus grande échelle.

À la différence d’un influenceur « classique », le KOL cherche à collaborer principalement qu’avec des marques qui lui correspondent et peut intervenir à la fois on-line et off-line.

Cette technique pourrait donc bien marquer l’accroissement d’une influence à grands impacts.

3.Et question influence à long terme ?

On vous avait dit que l’influence était tendance ! Au point même de voir émerger des stratégies plus méthodiques telles que d’avoir un ambassadeur dit « toujours actif » ou d’instaurer une relation à long terme entre une marque et des influenceurs.

Les avantages d’une telle pratique sont nombreux. Outre d’instaurer une confiance plus grande avec la marque, d’augmenter sa visibilité ou d’atteindre plus facilement l’audience visée, c’est aussi tout « bénef ’ » pour les influenceurs. Cela leur permet d’acquérir une meilleure connaissance de la marque pour laquelle ils travaillent et sont en mesure de délivrer des messages plus percutants. D’autant plus qu’ils ont davantage de temps pour produire des contenus qui plairont à leurs clients et leurs publics.

Alors pour se démarquer, l’influence à long terme ne serait-elle pas le moyen de mettre de la valeur ajoutée à ses stratégies ? Demandez donc à votre CIO.

4.Vous avez dit CIO

Et oui, si les temps changent, le monde du travail aussi ! Maintenant que l’influence s’est largement démocratisée et s’intègre spontanément aux stratégies de com’ d’un nombre important de marques, il est temps pour elles de nommer leur Chief Influencer Officer !

Dorénavant, le Marketing d’influence est un domaine à part entière et le partage de bonnes pratiques et la coordination des méthodes dans l’entreprise doivent être mieux encadrés pour avoir un effet d’échelle.

Des formations et des diplômes spécialisés en Marketing d’influence sont d’ailleurs proposés dans les écoles de communication et au sein de certaines plateformes. Les grandes écoles et les Universités suivront-elles ? Ce n’est pas impossible surtout à l’heure où l’on se rend bien compte que c’est un véritable levier durable et « roiste ».

Alors qui sera votre CIO, votre CKO (Chief KOL Officer), votre COLO (Chief Opinion Leader Officer) ou votre IM (Influence Manager) ? On vous laisse choisir.

5.Place au R.O.Isme

L’influence se professionnalise. À mesure d’exploiter ce canal, marques et agences ont adopté des méthodes permettant de répondre aux enjeux.

Certaines organisations professionnelles réfléchissent sur le moyen d’aider les marques à définir un cadre professionnel digne de ce nom. Les plateformes, parviennent à multiplier les levées de fonds et proposent des offres de plus en plus spécialisées.

L’influence devient donc un média et les enjeux sont colossaux. La nécessité d’avoir des résultats performants et d’obtenir de vrais retours sur investissements, mesurables et pilotables est donc un vrai sujet. Quels en sont les indicateurs, la manière de le mesurer, la comparaison par rapport aux autres techniques digitales, les performances des bests practices ? les marques ont besoin de comprendre parfaitement comment diriger leurs campagnes.

On sait que la publicité sur nos écosystèmes digitaux est désormais plus grande qu’à la télévision. L’utilisation croissante de bloqueurs de publicités peut accélérer le recours à l’influence faute de réussir à atteindre les cibles par un canal traditionnel. Il n’est pas impossible de voir les budgets alloués croitre jusqu’à 30 voire 50% des budgets médias. Les contenus créés par les influenceurs devront être moins éphémères et envisagés comme exploitables sur la durée.

Le Marketing d’influence a donc de beaux jours devant lui. Comment l’avenir de la communication va-t-il évoluer grâce à lui ? On vous laisse vous faire votre propre contenu !